Ombre – Poème TR 2017

Ombre
Je suis ombre
Je suis Ombre
Je voudrais être ombré
Je voudrais être Ombré 
Je suis pauvre de ma langue
Je voudrais tant jouer avec elle.
Je suis ombre
Je suis ombré
Je suis ombre et
Je suis ombre et soleil.
Je suis seul
Je suis double
Je suis toi
Je suis toi et moi.
Je te rassure je vais bien
Quand je marche tu es à mes côtés
Ta présence m’illumine d’élan
Tu es mon ombre de soleil
Je pense que sans toi
Je n écrirai pas.
À priori c est normal
Que tu me fasses peur.
Mais en te caressant,
Je te cerne et t appréhende
Ce qui me fait grandir,
Ce qui te fait grandir.
J y trouve du plaisir
À me dresser chaque matin
Après m être endormi en me couchant
Dans une ombre artificielle de toi ou dans le noir.
En me couchant je ne m abaisse pas !
Mes amis, rassurez vous je suis bien moi !
Une ombre réelle, virtuelle, consciente, inconsciente
Jamais n écrira dans la nuit.
Un ombrée, lui écrira.
Merci à toi, mon ombré de me tirer hors de mon soleil, hors de ma nuit
Pour un écrit
Pour une vie
Pour une naissance
Pour une ombre
Se faire peur
Avoir moins peur
Rester un enfant
Grandir vivant
Je voudrais tant jouer avec …
Je suis pauvre de …
Je voudrais …
Je voudrais.
Je suis …
Je suis.
Theophil RAYLAFORT 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *