Macro-Déchet – Poème TR 2017

MACRO-DECHET
Tu ne nais pas
Tu le deviens
Quoique tu fasses.
Tu aurais les meilleurs intentions
Tu en produirais quand même
Quoique tu fasses.
La solution, je ne l’ai pas
La solution, tu ne la trouveras
Quoique tu fasses.
Je comprends ta peur
Je l’ai connue et l’ai encore
Quoique tu fasses.
Sortir du système
au gré du vent, de la pluie, d un aléas, d un imprévu est si vite arrivé…
Descendre sans retenu
ou sans être retenu d un sommet M ou M’ est si vite sans retour…
Quoique tu fasses,
si tu le fais avec plaisir sans générer la moindre souffrance par plaisir…
Tu pourras le faire
Ralentir la chute
En tendant tes mains…
Vers le bas dans l inconnu
Un que tu trouveras
Et que tu sortiras de son état…
Avec cette appréhension de ne pas faire
Ou de ne pas pouvoir faire le geste qu’il faut
Le moment où il le faudra … par manque de sérénité!
De quel geste parle-t-on?
Du dernier, du final, dans l’angoisse?
Ou de tous ceux au quotidien? 
Sors tes mains
Ouvre tes oreilles
Tend tes bras
Il est la
En bas, à côté,
Il t attend, il t attendra…
Modestement
Humblement
Quotidiennement!
Tu peux te battre
Tu ne nais pas, tu n’es pas
Tu nais pas, tu n’es pas
Quoique tu fasses… Non!
Oui! Soulève toi! Commence! 
Baisse toi, abaisse toi une fois!
Theophil RAYLAFORT  2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *