28 septembre 2018

Exemples de l’approche évolutive pragmatique

S’engager dans cette démarche globale portée par T O PHIL permet de créer une dynamique au sein de chaque îlot urbain pour commencer :

  • à retenir tous nos enjoliveurs avant qu’ils ne rejoignent un jour l’océan
  • et à gérer la pluie de retour 6 mois sans aucun rejet urbain par temps de pluie

Le chemin sera pris pour atteindre :

  • les mégots et un jour même…  les MES et les nanoparticules avant qu’elles ne deviennent « le plastique de demain »
  • et la pluie de retour 10 ans et un jour même… 100 ans.

 

La démarche sera par ailleurs évolutive et en continuelle adaptation avec la nature des déchets urbains produits à la base en bien de consommation et ensuite intercepter dans le réseau pluvial (sous oublier les poubelles des espaces publiques). De plus, une fois mis en place, avec un peu de communication, inconsciemment les comportements changent, si bien qu’il est possible de prévoir un déplacement des endroits de récupérations de ces déchets, plus en amont dans les filières actuelles classiques de collecte/traitement et donc avec une valorisation optimisée.

 

En première approche, la démarche globale de T O PHIL, basée sur le déchet urbain intercepté et la pluie urbaine valorisée, est extrêmement pédagogique, tant envers les citoyens qu’entre services de la collectivité.

 Retour COLLECTIVITES TERRITORIALES & SAGE