20 décembre 2017

Etape 4 : un objectif avec un coût et une réinsertion pour une rentabilité

Toute action engagée de nos jours n’est que par son efficience dans un objectif donné dans un contexte éco (nomique, puis logique).

Etant atypique, l’approche T EAU T O PHIL sera angoissante pour tout professionnel et tout expert : mais elle se veut actuelle, immédiate, efficiente et rentable.

Sans jugement des actions passées et engagées à ce jour, il s’agira simplement d’être souple à la remise en question de ses convictions et de ses investissements. Il faudra :

  • être réactif en exploitation,
  • être adaptable aux situations hétéroclites existantes,
  • assurer autant les exploitations ciblées que l’investissement global transversal
  • et garantir un investissement à minima constant.

Les solutions économiques seront dans les compositions locales et hétéroclites d’une épuration de l’eau de pluie pour une pico, mini, petite rentabilité lumineuse ou hydroélectrique…

Entre HYDRAO de la douche et TURBIWATT de la rivière… Révisons nos gammes et composons !

Sans oublier les matières premières récupérées et valorisées… des Ressources Urbaines de Temps de Pluie avec l’instauration d’un indice VUPO (Valorisation Urbaine de la Pluie pour l’Océan) d’un quartier, d’une ville ou d’une aire urbaine métropolitaine!


Une interception des macro-déchets permettra de valoriser toutes les ressources de l’eau de pluie et d’envisager des sites de pico, mini, petite hydroélectricité… une pure folie en 2017!

 

Retour