20 décembre 2017

Etape 3 : l’interception sans prétention du macro-déchet

Si la route ignorée du déchet jeté 1000 km à l’intérieur des terres pour arriver au statut de macro-déchet est complexe et longue, il en est une qui passe par le canal du réseau pluvial, et plus précisément à l’échelle de la terre par le canal des Rejets Urbains de Temps de Pluie.

Avant que les flux ne deviennent trop complexes à gérer, mais sans quantification du phénomène à ce jour, T EAU T O PHIL se propose d’intervenir sans prétention :

  • au plus près de cette apparition d’un déchet orphelin,
  • au point de cette disparition du macro-déchet orphelin sous terre,
  • au plus près du départ de cette longue route qui restera toujours mystérieuse et aléatoire pour arriver au statut de « macro-déchet du 7ème continent »,
  • et au plus tard avant le 1er contact du macro-déchet d’une aire urbaine avec un milieu naturel.

Sans prétention, T EAU T O PHIL envisage de proposer d’intercepter les macro-déchets transitant sur une aire urbaine vers un milieu naturel par un réseau souterrain… et de voir!

 

Retour