A l’actu -sept 2018 -n°1

A l’actu – n°1

Après une activité soutenue sur les 7 premiers mois, de nombreuses discussions, une pause estivale, il nous est nécessaire de ne rien changer sur le fond… en améliorant la forme à la marge sachant qu’il y a autant de forme que d’individus, même s’il y a experts, règles et codes. Ainsi, pour la rentrée 2018, une nouvelle rubrique « A l’actu » avec un mot du président. Pour « A l’actu -n°1 », un petit préambule pour ce visiteur virtuel que tout acteur de la révolution numérique cherche désespérément, sachant qu’à T EAU T O PHIL, c’est l’acteur vivant qui est recherché !

 

Ce préambule est pour essayer de ne pas perdre un visiteur virtuel qui aurait du temps libre et qui chercherait à comprendre T EAU T O PHIL (prononcez téotéophil ou totophil)… pour adhérer ici en ligne directement. Au regard d’une part d’expression « artistique » assez importante au final sur ce site, il nous semble en effet judicieux de recadrer les actions relatives aux 3 missions de T EAU T O PHIL. Cela se fera simplement à l’avenir en clôturant toute série de poèmes de Theophil RAYLAFORT par un petit article mis dans la rubrique « A l’actu » qui mentionnera principalement des articles des rubriques « BILAN », « ACTION » ou « INFO » : mais cette expression libre avant tout (et surtout avant la moindre prétention littéraire) est primordiale pour donner le temps de franchir les différentes inerties surtout là où nous ne pensons pas les trouver… y compris en nous au sein de T EAU T O PHIL ! Lire Theophil, comme dit un ami d’enfance, c’est trouver un souffle… retrouver son souffle !

 

Donc, après une activité soutenue sur les 7 premiers mois (un site internet, plus de 50 articles, 7 actions, 4 propositions pour MERLITTORAL2030, 1 dire sur une enquête publique du PLUiH d’une métropole, 25 propositions pour BIODIV2020, une aventure économique autour d’une application pour IOS et ANDROID, une lettre au ministre de la transition écologique et solidaire via internet le 21 juillet 2018 (disponible sur demande à contact-t-eau@t-o-phil.fr pour les adhérents/donateurs à ce jour)… ), il nous avait été nécessaire de faire une pause estivale en dressant …

notre bilan à 7 mois ! (dans la continuité de notre bilan à 6 mois, qui nous semblait déjà impressionnant !)

 

Nos projets de rentrée se finalisent.

  • Ils sont dans la continuité de nos actions quotidiennes pour notre intérêt général commun : la préservation de notre planète… la préservation de la couleur de notre planète vu du ciel et tout particulièrement de ce qui en fait sa couleur.
  • Sans clore l’association, sans renier l’urgence à convaincre de nos actions au sein de T EAU T O PHIL et sans négliger l’importance d’actions à but non lucratif, le monde est ainsi : si nous n’avons que 10 ans pour changer, le changement mis en place sera nécessairement économique…
    • Nous le pensions.
    • Nous le pensons encore plus.
    • Le développement d’acteurs économique est urgent au-delà des acteurs à but non lucratif pour faire prendre conscience !
  • Un appel à volontaires parmi les adhérents/donateurs sera lancé pour tester l’appli à partir de fin 2018
  • Un projet de marquage « local » germe localement suite à une idée d’un adhérent avec un financement T EAU T O PHIL
  • La première AG se prépare pour les congés de la Toussaint (les adhésions se terminent 1 mois avant l’AG (cf. statut)

 

D’ici fin septembre, nous reviendrons dans la rubrique « A l’actu ».

Et merci à nos 200 premiers relais virtuels… vivants individuels que nous comptons déjà en adhérents-donateurs.

 

Fabien LAHAYE, Président de T EAU T O PHIL

 

« Tant que toutes les formes d’expression artistique d’une solution écologique n’auront pas été abordées, il faudra encore travailler à améliorer économiquement la solution… Mais il n’est pas nécessaire d’attendre pour commencer à mettre cette solution en marche, que cela soit à titre expérimental, artistique, scientifique, écologique, sociale ou économique… avant qu’elle ne devienne la NORME tant son intérêt écologique sera pragmatique, compréhensible et immédiat !»

Complément judicieux « Il n’est pas nécessaire d’attendre pour inonder la Terre de cette solution économique fruit d’un marketing standard artistique-écologique-numérique-communicatif de clic et clic virtuels avec une pollution réelle… si cette solution contient de manière incontestable 1% d’écologie… 1% de développement durable !»

Theophil RAYLAFORT Sept-2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *